Amour conditionné, quel impact sur la vie?

Mbote

Nous croyons que nous sommes gentils
Si elles sont méchantes avec nous et qu’elles nous traitent de méchants nous les croyons également

sans-titre-2h
Pendant l’enfance nous avons tous tendance à nous regarder selon le miroir de nos parents.
En effet, la famille est le premier maillon de socialisation d’un enfant.
Selon un évangéliste américain aumônier de prison aux états unis, 90 pour cent des personnes actuellement en prison se sont entendus dire un jour par un parent très proche « tu iras en prison ». quelle tragédie !
Toutes les expériences désagréables, les paroles négatives ont pour effet de dégrader la perception de soi. La plupart des personnes vivant dans nos sociétés n’ont pas confiance en elle; elles ont besoin de la validation des autres pour pouvoir vivre.
Très souvent cela est dû au fait que ces personnes blessées ont reçu de la part de leur parent dans le cas où ils étaient présent un amour conditionnel.
Lorsque vous faisiez quelque chose de bien vos parents vous aimaient, lorsque vous faisiez quelque chose de mauvais ils vous donnaient l’impression de ne plus vous aimer tel que vous étiez.
Du coup vous vous retrouviez en train de faire les bonnes choses pour pouvoir recevoir l’affection de vos parents ; je dirai que vous essayez inconsciemment d’acheter ou de mériter cet amour par vos actions,
Résultat : l’enfant grandit avec un manque total de confiance en lui et un besoin permanent d’être apprécié, validé et accepté par les autres. Il n’est plus alors capable de faire les choix si les proches ne le suivent pas.
A l’autre extrême on retrouve les indépendants ou les rebelles contre le système qui font tout de travers pour prouver au monde qu’ils n’ont besoin de personne pour survivre.

Alors comment vous à t – on conditionné ?

Vous à t – on longtemps appelé par votre expérience : divorcé ? Échec scolaire ? Drogué ?
Par votre apparence : la moche ? la grosse?
Par votre race : le nègre ?
Ou par votre handicap physique ou émotionnel: Le bègue ? Le boiteux ? Le coléreux ? Le têtu ?
Même lorsqu’il s’agissait de plaisanteries sarcastiques, il est très probable que votre opinion de vous – même en a été affectée.
La société a une tendance impitoyable à nous classifier en fonction de notre histoire, notre témoignage, notre handicap, notre origine, notre sexe ou de notre couleur de peau.
Beaucoup d’enfants se sont fait appelé par leur comportement mais dire à un enfant qu’il est bête parce qu’il a fait une bêtise c’est l’appeler par son comportement c’est alors confondre l’identité à un événement, vous n’êtes pas ce que vous faites.
Les moqueries sur le sexe, la couleur de peau, les handicaps physiques ou mentaux ont tendance à dégrader l’estime personnelle. Lorsque vous êtes enfant vous ne choisissez pas vos parents ni votre couleur de peau ni votre lieu de naissance.
Si vous tombez sur des parents irresponsables qui ne savent pas vous nourrir de paroles d’encouragements, de louanges d’appréciations et d’amour, vous grandissez avec un vide émotionnel qui vous conduira à rechercher votre validation auprès des autres ou qui vous conduira à devenir rebelle auprès de la société. Il est important de comprendre que chaque être humain possède un compte émotionnel.
Chaque geste d’amour, chaque parole positive de la part des parents créditent ce compte émotionnel que nous avons tous au-dedans de nous.
Chaque critique, chaque geste de haine ou d’indifférence débite le compte de celui qui le subit.
Pour plusieurs, ce compte émotionnel n’a jamais été alimenté, crédité depuis des années, ce qui engendre des sociétés contenant des Hommes remplit de haine, d’insécurité, de peur, bref tous les ingrédients qui dégradent l’estime et la perception de soi.
Vous comprenez donc que votre perception du célibat, du mariage de la famille, de l’argent, des enfants, des femmes, des hommes des amis, de l’éducation, du travail, de la religion et bien d’autres encore proviennent pour beaucoup des expériences de votre enfance.

Argent et religion : examinons par exemple votre perception de l’argent:

la religion nous a souvent enseigné que l’argent est la racine de tous les maux associant ainsi le mot argent au mot mal. Pendant longtemps être financièrement confortable était perçu comme un signe d’extravagance et de danger qui pouvait hypothéquer vos chances d’aller au ciel : qu’est-ce que cela a produit inconsciemment en vous ? Une mauvaise image de l’argent et de la richesse.
Dans la réalité nous voulons tous en acquérir mais de manière inconsciente nous faisons tout pour nous en débarrasser
Nous avons tendance à faire le strict minimum pour note confort personnel et celui de notre famille.

Que se passe-t –il ? Notre environnement nous a conditionnés et nous trouvons notre comportement normal.

Alors vous comment vous à t-on conditionné ?

 

Vous pouvez répondre en commentaire et nous en débattrons.

Et comme d’habitude, la version audio de l’article

 

Dave

No Comments Yet.

%d blogueurs aiment cette page :
Plus dans Réflexions Humaines
p
Ma route

La route, non ma route, qu’en est – il ? Parlons-en un moment Oui, car la route on l'a tous...

Fermer