Pour toi Berger, à toi l’ami

Par 4 No tags Permalink 0

J’ai des rapports très ambigus avec la mort, je ne la réalise pas, ou du moins que très rarement, je me pose évidemment des questions existentielles que se posent la plupart des humains, l’enfer existe-t-il ? Le paradis ? La vie après la mort n’est pas qu’un leurre pour nous obliger à mieux nous comporter le temps de notre séjour sur terre ?

J’ai perdu il y a beaucoup d’années mon grand père des suites d’une prostate, il a séjourné à l’hôpital pendant très longtemps et sa mort raisonnait plus comme une évidence qu’autre chose, j’étais adolescente, j’ai eu mal, j’ai pleuré évidemment mais sans plus.

%d blogueurs aiment cette page :