MOI

Dave Tendresse, 24 ans Congolaise, ce n’est que mon état civil, on est là pour que je vous parle de l’artiste, lamouka, de la photographe en herbe, de la passionnée.

La petite histoire commence en 2016, émerveillée par les clichés de Malick SIDIBE, Ed van der Elsken, je m’intéresse de plus près à cet art qui m’a toujours séduite. Avec mon téléphone, sac au dos, je commence à arpenter les ruelles de ma ville à la recherche des émotions.

Alors c’est quoi la photographie pour moi ?

L’art d’immortaliser le temps ! Il n’y a aucun art au monde qui fige aussi bien le temps qu’une image, les secondes d’avant et d’après n’existent pas, c’est un tout qui, une fois figé ne sera plus, à tout jamais.

Ce que je veux faire avec la photographie

J’aime me définir comme une artiste photographe, je ne pose pas, je capture les instants !

Je vis dans un pays où l’art en général et la photo en particulier n’ont pas beaucoup d’échos. Mon but premier est d’immortaliser les moments précieux qu’offre la vie, naturellement la passion d’abord, d’elle naît les plus beaux combats, ensuite militer contre une plus grande visibilité de la photo artistique.

Une femme abordant un canon dans les ruelles peut paraître bizarre là où je vis, je veux briser ces codes à travers mes photos, mais à travers mon art je veux aussi prouver que la photographie est un art réservé à tout humain, le genre ? Il ne connait pas ça ! Je veux vous emmener dans l’infini de l’humanité : la beauté d’un cliché réside parfois dans son absurdité, c’est dans cette dernière que sa beauté se révèle.

Photographe en herbe, à la recherche de l’émotion

L’enfance, cette innocence éternelle

Je  ne pouvais pas commencer par autre chose, nos premiers pas, nos premières émotions, l’enfance est cette période qui regorge en elle la plus belle forme de l’innocence, avec les enfants j’ai l’humain dans son état le plus pur, j’ai l’insouciance dans sa forme la plus naturelle

Belle est la nuit

Comment vous expliquer les rapports avec cette partie de notre vie ? Le ciel qui est calme, la vie qui est, le souffle qui respire, la singularité du monde, parfois l’absurdité de la peur qui nous habite lorsqu’elle arrive, la nuit est incontestablement le moment le plus féerique de nos journées, comment ne pas en voler quelques beaux clichés ?

Montre-moi ton visage

Je vous l’ai dit au début, la photographie est un art, le regard l’est aussi, capturer des yeux qui transpercent votre regard est presque jouissif, je ne vous raconte pas le sentiment qui m’inonde quand à travers mon objectif, je distingue parfaitement la cornée de la sclère ou de l’iris, les visages à leur état brut sont des œuvres d’art, les immortaliser, voilà ce que j’aime faire !

Dame nature

Elle est don du ciel, admirer la verdure des arbres, la clarté de l’eau ou l’envol des oiseaux, voilà tant de choses que l’humain ne pourra jamais comprendre, le décor est planté, l’objectif est dégainé le reste n’est que ART.

Sur scène

Alors, après tout ça, il m’arrive aussi d’aller capturer les âmes sur scènes, l’artiste est celui qui retranscrit son âme dans son art sous la forme la plus naturelle, j’aime ça, j’aime capturer ces parfaits moments de symbiose entre l’artiste et son public, entre l’artiste et son cœur entre l’artiste et son âme .

L’instant

Je ne pouvais pas terminer cette présentation par autre chose, nous venons instant, nous repartons instant, en quelques millièmes de secondes tellement de choses peuvent se faire, c’est la forme la plus belle et aussi la plus abstraite de la vie, l’instant est, il n’était pas il ne sera pas, il ne peut qu’être.

Je suis une photographe en herbe à la recherche de l’émotion !

lisez, mais plus encore regardez !

Comments are closed.