Ma route

La route, non ma route, qu’en est – il ?
Parlons-en un moment
Oui, car la route on l’a tous prise sans toutefois arriver à la destination voulue
Je me pose bien de questions sur ce que pouvait être telle ou telle chose si j’avais emprunté telle ou telle route
Je me sens parfois coupable de ne pas avoir empruntée certaines routes

D’où quelques questions que je pose sur ma route:

Pourquoi n’ai-je pas pris cette route?
Pourquoi n’ai-je pas abordé ce virage?
Pourquoi n’ai-je pas grimpé cette colline?
Pourquoi n’ai-je pas fait marche en arrière?
Pourquoi ne me suis-je pas arrêtée ?

Arrivée à cette intersection, aurait – il  été mieux de prendre par la gauche ? la droite ? Foncer droit devant ? Ou simplement repartir ?
Sur cette route je pouvais bien demander de l’aide, demander qu’on me situe, qu’on m’oriente, mais prise sur mes airs, j’ai préféré me replier comme d’habitude.

Oui cette route épineuse était certainement la bonne, aussi difficile qu’elle était.
Mais, j’ai préféré celle couverte de rose, et de bonne odeur, ma route n’était sûrement pas celle-là.
Elle était loin de moi, j’ai certainement manqué de discernement pour comprendre ma route, la cerner afin de faire d’elle mon compagnon de vie.
Jeunes, nous sommes excités, toujours tentés de vivre des expériences nouvelles ; mais avec la maturité nous prenons moins de risques, on devient plus conservateurs parce que les conséquences existent réellement.

Et comme d’habitude, la version audio de l’article

 

Dave , Citoyenne du monde

No Comments Yet.

Allez, un p'tit commentaire

%d blogueurs aiment cette page :