La mère parfaite, mode d’emploi

Mbote

Je préfère dès les premières lignes avertir tous ceux qui pensent que je suis conseillère matrimoniale ou un truc dans le genre.

J’ai 22 ans et entre nous l’idée de devenir mère ne cesse de tourbillonner dans ma tête ovale.
Bon et si on passait aux choses sérieuses? C’est à dire le vif du sujet quoi comme on nous le disait souvent en terminal lors de nos dissert .

Bref comme je disais je n’ai jamais eu ce petit enflement au niveau du ventre parce que mon bon sens de la moralité et des responsabilités raisonnent trop en mon fort intérieur.
J’ai peur, oui peur de devenir celle qui veillera tout le temps à cet être
Peur de ne pas être à la hauteur de ce petit être qui s’identifiera tout le temps à moi, peur d’être trop stricte, d’être trop laxiste, car ne sachant pas quoi faire.
Alors je me demande, c’est quoi le concept de bonne maman ? De la mère idéale ? De la mère parfaite ?

Avant que vous m’apportez des éclaircissements là-dessus, laissez-moi vous montrer le petit guide de la maman parfaite que je souhaiterai être :
D’abord
Ça ne me gênerait pas que cet être soit masculin ou féminin, oui mon amour ne dépendra pas de son sexe, mais de lui rien que lui
Je ne lui collerai pas une baffe sur la joue ou une fessée tout le temps qu’il commettra une bêtise (calmez vous) là je vois ce que vous vous dites : humm voila le genre de mère qui chouchoute toujours leur progéniture peu importe ce qu’ils font.
Mais non , je sais qu’une bonne mère n’est pas celle-là qui couvre de câlins et de bisous à longueur de journée son amour d’enfant, mais plutôt celle qui sait comment et à quel moment remonter les bretelles à sa fille, oui le meilleur cadeau qu’une mère puisse apporter à son enfant est une bonne éducation, une bonne moralité ; l’éducation cet atout qui l’aidera dans toutes les circonstances de sa vie même quand je ne serai plus là.

Pour en venir au point suivant, je saurai lui raisonner, je saurai lui refuser un jouet parce que ses notes à l’école ne sont pas satisfaisantes; Oui je lui imputerai tord devant son camarade s’il a tort car c’est ce que font les bonnes mamans.

Mais en conclusion, je crois que je saurai lui apporté l’amour dont il aura besoin, je serai toujours protectrice, il sera ma priorité devant toute circonstance, il sera toujours beau pour moi, jamais je n’aurai honte de lui, il sera ma plus grande fierté, jamais je ne regretterai sa venue au monde même si à cause de lui je devais perdre ce qui m’est très cher.
Enfin, et pour moi le plus important, mon amour envers lui ne sera jamais conditionné.

Et comme d’habitude, la version audio de l’article

Dave

No Comments Yet.

%d blogueurs aiment cette page :
Plus dans Société
Source: http://e-sushi.fr/
Pourquoi je suis partie?

Mbote ! Ce billet m’a été inspiré de cette interview de la blogueuse Fatou Ndiaye du blog BlackbeautyBag dans laquelle...

Fermer