Partir, mais où?

Une envie,

De faire du mal, de rendre mal, de me venger et de venger, de traverser le temps et de prendre des meilleures décisions, de dire non quand il le fallait et d’arrêter de rire quand il était encore temps

De regarder dans les yeux, une mère, un père, un ami et lui dire des choses
Ces mêmes qui font que la nuit je ne puisse dormir
De faire comprendre l’importance des choses mais pas que

De faire comprendre que ce qui l’est pour eux ne l’est pas pour moi et versa vice
Une case, une pirogue, des filets ; une clope un cigare des menthols, une baie dans laquelle je sais ne plus être moi

Une folie dans laquelle mon âme s’accroche et se lie parfaitement, une parabole dont mon esprit s’imbibe, une comparaison que j’accepte entièrement, une complexité simple

Je vais m’emballer dans un sachet, celui de la vie mais il m’empêche de respirer comme le monde dans lequel je vis, je pars mais où ? je pense, mais à quoi ? J’écris mais pour dire quoi ?

Sandales aux pieds j’arbore certaines rues qui semblent ne pas être un habitat naturel pour celle que je suis, alors je vais, mais où ? pourquoi ?

J’affronte, à quoi bon ? je ne suis que moi et le monde est lui et le restera.
Alors le temps de quelques mots, j’écris, mais pourquoi ? je pense, mais à quoi bon ?

Je ne suis que moi !

No Comments Yet.

Soyez pas timides, un p'tit commentaire

%d blogueurs aiment cette page :