Pourquoi je suis partie?

Mbote !

Ce billet m’a été inspiré de cette interview de la blogueuse Fatou Ndiaye du blog BlackbeautyBag dans laquelle elle déclare : quand on blogue ça doit rester un plaisir personnel.
Au début, l’idée était de vous parler du blogging sous cet angle, ce qui sera chose faite d’ailleurs, mais j’ai décidé de faire d’une pierre deux coups, donc profiter de l’occasion pour m’expliquer du fait que je me sois absentée aussi longtemps de la scène.
Lorsque j’ai commencé à bloguer il y a quelques mois, j’étais animée par une certaine passion, une envie et les statistiques n’étaient vraiment pas ma préoccupation.
C’est justement cette passion que je ne retrouve plus dans les blogs, qui a causé mon répit il y a près ou plus d’un mois.
Alors j’aborderai la problématique en 2 grandes parties:

Qu’est-ce que c’est concrètement ? Que m’est-il arrivé ?

Depuis plus d’un mois, je n’ai publié aucun article. Pourtant j’avais plusieurs ébauches, plusieurs titres mais je ressentais un manque.
Je me posais beaucoup de questions, étais-je sur la bonne route ? J’allais continuer à écrire ce que j’aime ou ce qui me passionne ? Ou j’allais faire comme les autres, dire ce que veulent entendre les gens et gagner une certaine notoriété .

Après réflexions, consultations, voilà mes réponses et surtout voilà pourquoi je vais continuer à bloguer comme je le fais maintenant.
Serge Katembera un blogueur que je suis régulièrement à récemment donner sa ou devrai-je dire ses définitions du blogging en 25 tweets, et je vous invite à lire cet article pour comprendre certaines visions que l’on doit se faire du blogging.
Rendez-vous sur le blog de Fatou, voyez comment cette femme nous plonge au cœur de sa vie, au cœur de son métier avec une telle passion.
Alors voilà mes quelques réponses sur pourquoi je suis revenue et mes quelques conseils.
Le blog doit refléter la personnalité, il ne doit pas être un masque qu’on porte pour être quelqu’un d’autre, on ne blogue pas pour devenir célèbre ou pour avoir une certaine notoriété, on le fait tout d’abord pour soi, pour partager son monde, ses passions, ses envies, ses coups de cœur, ses coups de gueule, le reste arrive de façon progressive et naturelle.

 

Si je suis revenue, c’est parce que j’ai compris que je n’étais nullement à côté de la plaque, je n’ai pas à me conformer à un quelconque style pour plaire, c’est comme demander à un artiste de peindre son tableau par rapport à une certaine tendance, pensez – vous que Léonard de Vinci à peint la Joconde en se conformant à un quelconque mouvement ?

Les statistiques ne doivent pas devenir une priorité, c’est un outil de travail, rien de plus. Une blogueuse doit ouvrir à ses lecteurs les portes de son monde, sa façon d’être, ce n’est donc pas aux lecteurs de déterminer votre fréquence de publication, ou les sujets que vous devez aborder, le lecteur se retrouve en vous lisant, il s’identifie dans vos histoires, n’ayez pas peur d’aborder un sujet au risque de ne pas attirer, le principe c’est de se montrer tel qu’on est et non de vouloir plaire à tout prix ces lecteurs qui ne cherchent qu’une chose, vous découvrir.

Et comme d’habitude, la version audio de l’article

Dave , Citoyenne du monde

No Comments Yet.

Allez, un p'tit commentaire

%d blogueurs aiment cette page :